Poème John Whittier

  • transmettrelaconnaissance2012
  • Poèmes

 

mer2Au bord de la mer silencieuse

J'attends, ma rame assourdie ;

Nul mal ne peut me venir de Lui

Sur l'océan ou sur la grève.
Je ne sais où les îles élèvent

Leurs palmiers touffus dans les airs ;

Je sais seulement que je ne puis dériver

Au-delà de Son amour et de Ses soins.

John Whittier

lilyloona 21/05/2012 12:27

Sublime!

transmettrelaconnaissance2012 26/05/2012 11:35



merci, c'est un très beau poème.



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog